barcelone Ciutat Vella | Vieille ville
Barri Gótic »
El Call »
El Raval »
La Ribera »
Las Ramblas »
Les Phéniciens et les Grecs furent les premiers à s’établir en Catalogne en y développant des comptoirs commerciaux, notamment à Empúries (L’Escala) et à Tarragona. Les Carthaginois seront à l’origine du nom de Barcelone qui viendrait de Barcino en l’honneur du général Hamilcar Barcino, père d’Hannibal. 

S’en suivront les Romains qui régnèrent à partir de 206 av. J.C. sur toute la péninsule Ibérique pour 6 siècles et laissèrent derrière eux quelques traces dont les plus visibles se situent près de la Plaça Sant Jaume, actuel centre politique où siège le Palau de la Generalitat de Catalunya et l’Ajuntament. Les romains furent à leur tour chassés par les Vandales et les Wisigoths au Vème siècle.

C’est en 988 que le Comte de Barcelone Borrell I propulsa la Catalogne au rang de Communauté politique en ne renouvelant pas son serment d’allégeance à Hugues Capet, roi des Francs. Raimond Béranger Ier rédigea la constitution "Usatges".

En 1137, Raimond Béranger IV épousa une princesse d’Aragon, élargissant ainsi le territoire de la Catalogne. Entre le XIIème et le XVIème siècle, la Catalogne étendit son influence politique et économique de Perpignan jusqu’à la Sardaigne en passant par les Baléares et Valencia. Le rôle de port de commerce de Barcelone connut son déclin dès le début du XVème siècle avec l’arrivée de la peste noire; l’effet s’accentua avec la découverte de l’Amérique en 1492 faisant de Séville la nouvelle porte du commerce pendant quelques siècles.
 
 
Slide 1

"Gaulino" by Oscar Tusquet

Slide 2

"Gaulino" by Oscar Tusquet

Slide 3

Placa Real

Slide 4

Vinçon, vitrine de la créativité barcelonaise

Slide 4

Vinçon, vitrine de la créativité barcelonaise

Slide 4

Vinçon, vitrine de la créativité barcelonaise

Example Frame

 

Barri Gótic Cœur historique
Barri Gótic »
El Call »
El Raval »
La Ribera »
Las Ramblas »

Le cœur historique de Barcelone est constitué d’un ensemble médiéval situé dans l’ancienne enceinte fortifiée de la cité romaine, le quartier doit son nom au grand nombre de monuments gothiques qu’on y trouve. La marche à pied est la meilleure façon de découvrir la Ciutat Vella.
En partant de la Plaça de la Boqueria, face au Marché de la Boqueria, prenez la Carrer Cardenal Casanas pour rejoindre directement l’une des places les plus typiques de Barcelone;

Plaça del Pi, le cœur du Barri Gótic, où quelques orangers plantent le décor de cette jolie place agrémentée de belles façades de style baroque. L’Eglise Santa Maria del Pi construite en 1453, dévoile sa façade surmontée d’une énorme rosace. Visite tous les jours de 9h à 13h et 17h à 20h30. Un petit marché de produits alimentaires a lieu chaque 1er et 3ème vendredi, samedi et dimanche du mois, de 10h à 22h.

Plaça Sant Josep Oriol, nous incite à la flânerie sur ses terrasses de cafés avec le célèbre petit Bar del Pi et sa terrasse abritée sous les platanes. Prendre le temps d’oublier le temps est une activité possible dans le Barri Gótic. De petits orchestres de jazz s’y produisent régulièrement.
Un petit marché de produits bios s’y déroule le samedi de 11h à 22h et le dimanche de 10h à 15h.
Carrer de Petritxol, une étroite ruelle où l’on trouve des boutiques originales et des Granjas; établissements servant du chocolat chaud crémeux et des pâtisseries.
Carrer de la Portaferrissa, une des artères commerçantes les plus animées du Barri Gótic avec de nombreuses boutiques de mode, bars à tapas et Pensions. La Galerie Maldà permet de rejoindre la Plaça del Pi.
La Plaça Carles Pi i Sunyer, est un petit havre de fraîcheur d’où l’on peut rejoindre la Carrer Montsio et faire une pause à "Els Quatre Gats"; restaurant moderniste datant de 1897 où l’on savoure une authentique cuisine catalane. Plus d’infos dans la rubrique "Restaurants".
Carrer la Palla rassemble quelques antiquaires spécialisés en faïences, cartes postales, livres et cartes anciennes issus de l’art catalan et du reste de la péninsule ibérique.

En arrivant à la Plaça Nova, il était une fois… Barcino, c’est ici que la cité est née. Vous pouvez y voir gravée sur le béton du frontispice du Collège d’architectes (Collegi d’Arquitectes), la "Sardane" de Pablo Picasso.

De la Carrer Canuda, parallèle à Santa Anna, se trouve l’Ateneu Barcelonès jouxtant la Plaça Villa de Madrid, havre de paix orné de quelques tombes romaines.
Ce bâtiment néoclassique constitue un des centres de la vie intellectuelle catalane: sa bibliothèque est une des plus importantes de la Catalogne et de l’Espagne (400.000 volumes), mais aussi une des plus agréables grâce à son plafond peint par Francesc Pla (XVIII ème).

Un peu plus loin, sur la Plaça de la Seu et sur l’emplacement d’un temple romain dédié à Hercule, apparaît la Cathédrale de Santa Eulalia, construite entre 1298 et 1454. L’un des joyaux gothiques avec sa façade néo-gothique de la fin du XIX ème siècle. Sous l’autel se trouve la crypte de Sainte-Eulalie, martyre de 13 ans à qui est dédiée la cathédrale. En longeant le côté droit de la cathédrale, en prenant la Carrer del Bisbe vous apercevrez des chats, vous signalant l’entrée du cloître qui accueille plusieurs chapelles ornées de retables intéressants.
Parcourez la cour du somptueux cloître, planté d’orangers, de palmiers et d’hévéas. Un étang parsemé de nénuphars séduit par son atmosphère reposante où s’ébattent treize oies, chiffre symbolisant l’âge d’Eulalia lors de son martyr.
Visite de la Cathédrale | Cathédrale de Santa Eulalia
  08h-13h30 et 17h-19h30

C’est devant l’esplanade de la cathédrale que l’on danse la sardane chaque samedi à 18h et dimanche à 12h. Cette danse ouverte à tous, trouve son origine au XIX ème siècle dans l’Ampurdan et réunit dans une ronde, des hommes et des femmes se tenant par la main et dansant leur joie et fraternité.
Prenez le temps de flâner dans les ruelles adjacentes et notamment à la Plaça Sant Felip Neri où vous découvrirez quelques façades de style renaissance et gothique avec une vue sur les cours intérieures vous invitant à la curiosité. A voir aussi, le magnifique palais de la Contessa de Palamós, dans la rue du Bisba Caçador.

Carrer del Paradis, relie la cathédrale à la Plaça de Sant Jaume I. 
Son pavement incrusté d’une roue de moulin, marque le sommet du Mons Taber.
La cour d’un édifice abrite un temple de la Colonie romaine où trois colonnes corinthiennes faisaient partie du temple d’Auguste, au sein même de l’ancienne muraille romaine.
Le lieu était un forum (place publique) où se développait la vie politique, religieuse et administrative de la ville. Le cadre est surprenant et peu visité. L’entrée libre, abrite actuellement le Centre excursionniste de Catalogne.

Plaça de Sant Jaume, centre institutionnel de la ville où siège depuis 1403 le Palau de la Generalitat. Sa façade de style renaissance protégée par Sant Jordi (le saint patron de la Catalogne) fait face à l’Ajuntament (Casa de la Ciutat), édifice de style gothique révélant une façade néo–classique de 1840. C’est à cet emplacement que les Romains édifièrent leur Forum.
En prenant la Carrer de la Ciutat , vous aboutirez à la pittoresque Plaça San Just, l’un des rares endroits du Barri Gótic à avoir su préserver un caractère authentique, avec son petit marché aux fleurs, ses balcons fleuris et son atmosphère méridionale. On s’immerge ici dans un passé toujours présent.
Suivant la direction de la Carrer de Ferran depuis la Plaça de Sant Jaume, prenez à gauche la Carrer Sant Domènech, celle-ci vous conduit au cœur du Barri del Call.

Mercat Municipal de Santa Caterina | Mercat Municipal de Santa Caterina
Construit sur un ancien couvent en 1848 et reconnaissable par son toit en forme de vague d’une superficie de 4.200 m2 et recouvert de plaques de céramique hexagonales multicolores, le marché à retrouvé une nouvelle jeunesse où vous pourrez y faire une pause déjeuner au comptoir du restaurant Cuines Santa Caterina.

Adresse: Av. de Francesc Cambó, 16
  Arc de Triomf

 

 

 

  Copyright © 2011-2016 - Europelink.eu - All Rights Reserved | Mentions légales