costa brava roses Vue sur mer
« Précédent | Suivant » De Cadaquès, une route de montagne sinueuse et agréable défile vers Roses, l’ancienne colonie grecque de Rhoda qui fut fondée par les Grecs en 776 av. J-C., en hommage à la Rhodes égéenne. Devenue depuis une agréable station balnéaire, blottie sur les contreforts des Pyrénées où les complexes hôteliers s’étendent jusqu'à la Cala Montjoi.

La majorité de ces complexes sont réservés par les tours opérateurs du nord de l’Europe. Donc, beaucoup d’affluence en été, mais on ne se marche pas dessus et l’ambiance est plutôt détendue notamment dans le vieux quartier. Du coté culinaire on trouvera plutôt des moules frites et gaufres de Liège qu’une cuisine locale.

Sur la route de la Cala Montjoi près du Mas Marès, on découvre le dolmen de la Creu d’En Cobertella, le monument mégalithique le plus imposant de Catalogne qui fut découvert en 1912 et restauré en 1957.

Un peu plus au sud de Roses, on retrouve Empuriabrava complexe touristico-fluvial artificiel quadrillé de canaux et parsemé de bungalows, symbole de la frénésie immobilière des années 60. L’originalité de ce concept urbanistique est d’offrir un ponton devant chaque maison pour y amarrer des embarcations.

Bahia de Roses. Une longue plage exposée aux vents s’étirant sur près de 15 kilomètres et l’un des meilleurs spots de planche à voile en Espagne, qui peut rivaliser avec la plage de Tarifa (l’une des mieux préservées d’Espagne, située dans le détroit de Gibraltar). La plage permet de s’isoler et le naturisme y est pratiqué librement.

Lexique des vents
Tramuntana : vent dominant du nord qui peut souffler violemment à mesure qu’on s’éloigne du littoral
Gregal  Vent du nord-est, peut aussi être violent
Llevent  Vent d’est
Xaloc  Vent du sud-est
Migjorn  Vent chaud soufflant du sud
Garbi  Vent du sud-ouest, souvent léger et provenant de l’intérieur des terres
Ponent  Vent d’est, provenant des terres, souffle léger, généralement la nuit
Mistral  Vent du nord-ouest, soufflant violemment 
 
 
Slide 3

Caracoles

Slide 3

Crème catalane

Example Frame

 

sant pere pescador Parc naturel
« Précédent | Suivant » Ce petit village est niché en retrait de la Baie de Roses et est entouré par le Parc naturel dels Aguamolls de l’Emporda.
L’histoire du village date d’avant l’an 1000 lorsque des liens étroits furent établis avec le Monastère de Sant Pere de Roda. De nos jours, alors que d’autres villages ont tourné le dos à la pêche et à l’agriculture pour s’investir dans le tourisme, ici la majorité des habitants continue à en vivre. Le lieu est de nos jours un des spots les plus courus par les véliplanchistes, grâce à la tramontane qui y souffle périodiquement. Enfin, le naturisme y est largement pratiqué. En longeant la plage vers le sud, on rejoindra facilement Sant Marti et les ruines d’Ampuries.

 

Parque Natural d’Aguamolls de l’Emporda
Alors que celle-ci occupait dès l’Antiquité toute la baie de Rosas, sa superficie diminua et laissa place à l’agriculture et à l’élevage ainsi qu’à un développement plus perturbant, celui de l’urbanisme touristique. Son front littoral reste malgré tout préservé par sa longue plage de sable fin et sa bande dunaire. 
Dès 1983, les lagunes furent déclarées Parc naturel d’intérêt national, s’inscrivant ainsi dans le Parque Natural d’Aguamolls de l’Emporda (las marismas), région marécageuse abritant une faune ornithologique et une flore bien préservées.


Adresse: L’entrée du Parc se fait par le village de Sant Pere Pescador.

  (+34) 97 245 46 72 Centre d’Informacio del Parc 

  +34) 97 245 42 22 Organise des visites guidées en plusieurs langues
   Visites guidées: APNAE – Associacio d’Amics del Parc Natural dels Aguamolls de l’Emporda

 

 

Toujours dans l’arrière-pays, sur la route de Sant pere Pescador à l’Escala, nous rejoignons l’Armentera, joli petit village niché dans la campagne, à proximité des rizières de l'Alt Emporda.


Ce village a hébergé l’artiste sculpteur belgo-catalan Charles Callico et sa charmante muse Dominique qui ont redonné une nouvelle jeunesse au Caganero, personnage typique de la crèche catalane. Dans son atelier, émergent des bains bouillonnant d’acide, des crânes incas et tout un bestiaire imaginaire rescapé du crétacé. Actuellement, l’artiste a élu un nouveau cadre de vie et d’inspiration "galactique" sur les contreforts de Figueres.

 

 

 

  Copyright © 2011-2018 - Europelink.eu - All Rights Reserved | Mentions légales