Mer du Nord | Géo

localisation

Une mer qui fait partie de l'océan Atlantique Nord, délimitée par le Royaume-Uni, y compris les îles Shetland et Orkney au nord-ouest, la Norvège, le Danemark, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique et la France. Son trafic maritime est l'un des plus importants au monde. Il permet d'accéder aux principaux ports d'Europe du Nord : Anvers, Rotterdam et Hambourg.

Itinéraire 02.

Blankenberghe -> Knokke

Du "Pier" (Blankenberghe) au Zwin (Knokke)

L'ancien village de pêcheurs de Blankenberghe vit au rythme des saisons et de l'afflux de touristes. Ici et là, on peut encore voir le charme des façades de style "Belle Époque", qui témoignent de l'important passé touristique qui a débuté vers 1835 avec la construction d'une zone de bains de mer, puis avec l'ouverture de la ligne de chemin de fer entre Bruges et Blankenberge en 1863.

À la Belle Époque, Blankenberge est devenue une station balnéaire à part entière avec une jetée, un casino et des hôtels de luxe. La Grande Dépression des années 1930 a marqué le début du déclin de cette période prospère. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, bon nombre des bâtiments romantiques et majestueux de la Belle Époque sont successivement remplacés par des immeubles résidentiels le long de la digue afin de répondre à la demande touristique croissante de l'après-guerre. Cette période va considérablement modifier l'architecture et l'urbanisme de la cité balnéaire.

Aujourd'hui, la ville balnéaire est tournée vers l'avenir avec un centre commercial dynamique et des activités adaptées à chaque visiteur. En été, pendant la haute saison, la plage se transforme en une succession de bars de plage imaginatifs qui vous emmènent dans des lieux plus exotiques. Mais la ville balnéaire est également connue pour sa jetée en bois, qui s'avance de 350 mètres dans la mer sur le côté est de Blankenberge, avec une rotonde abritant une brasserie, d'où l'on peut profiter d'une vue à 360°. A proximité et sur la digue se trouve le Casino où les trois Baby's de David Cerný ont investi la façade et le toit du Casino, impossible de les manquer !

L'Oosterstaketsel est la jetée du chenal du port de Blankenberge et se trouve à l'extrémité ouest de la Zeedijk. La brasserie, située à l'extrémité de la jetée, à 450 mètres de la mer, est l'endroit idéal pour prendre un apéritif en fin de journée au coucher du soleil. Elle offre de belles vues sur la plage de Wenduine et le front de mer de Blankenberge, avec une touche plus romantique et loin de l'agitation du bord de mer. L'Oosterstaketsel est devenu un monument protégé et un patrimoine architectural.

La Maisonette de Majutte (Huisje van Majutte), fut une maison de pêcheur traditionnelle de la fin du 18e siècle, une "résistance" nichée entre les blocs d'appartements et maintenant un petit café-musée chaleureux, idéal pour prendre un verre, tout en revisitant l'histoire de l'ancien village de pêcheurs sur des tablettes fournies par l'établissement.

Le paravang (pare-vent) Une élégante construction de 1908, témoigne de l'apogée du tourisme balnéaire à la Belle Epoque. Sa vocation de banc public et de pare-vent était idéalement située avec une vue sur le port et le parc Léopold, un lieu de rencontre populaire pour les touristes et les habitants.

Prochain arrêt : Zeebrugge, le port de Bruges. Ici, vous pouvez voir des pétroliers et des porte-conteneurs, et si vous regardez à l'horizon, vous pouvez voir un parc éolien offshore que vous pouvez visiter lors d'excursions en bateau. C'est aussi une station balnéaire familiale avec une plage accessible. Le vieux port de pêche vaut également le détour pour ses restaurants de poissons et ses cafés de pêcheurs, où vous pourrez déguster une bière tout en décortiquant des crevettes.

Oosterstaketsel Brasserie (l’Estacade, Blankenberge)
Huisje van Majutte (La Maisonette de Majutte)
Pourquoi du poisson belge ? En savoir plus sur la pêche belge
Guide des espèces publié par Ethic Ocean (2018)

Knokke-le-Zoute

la chic du Nord

L'attrait de Knokke n'est pas évident au premier abord. Lorsque l'on regarde le front de mer, on tombe sur une ligne d'immeubles, sans aucune grâce ni fantaisie. Ces blocs d'appartements ont été construits à la hâte pour répondre à la demande de logements il y a cinquante ans et plus.

Knokke-Le-Zoute a émergé du sable il y a plus de 150 ans et a été façonnée par Maurice Lippens, l'un des grands visionnaires de l'époque. Elle se résume souvent au quartier chic du Zoute avec l'Albertplein, plus connu sous le nom de "Place m'as-tu vu", le repaire de la communauté "Zoutoise". Son casino de style 1930, ses boutiques de luxe exclusives, ses quelque 80 galeries d'art et ses restaurants, dont plusieurs sont labellisés "Michelin", répondent aux normes d'excellence fixées par la famille Lippens. Les loisirs et les affaires vont de pair et sont abordés lors de dîners, d'événements sociaux et de clubs sportifs, dont le légendaire Royal Zoute Tennis Club, fondé en 1911.

Quelques coups de pédale le long de la côte en direction des Pays-Bas et vous vous retrouvez devant la statue d'un lièvre, l'animal symbole du Zoute. La statue est l'œuvre de l'artiste Barry Flanagan, qui affectionnait particulièrement cet animal. La vue s'étend sur le Zwin, première réserve naturelle de Belgique, ancien bras de la mer du Nord, entre dunes et polders, composé de vasières et de prés salés, lieu de passage des oiseaux migrateurs. Laissez votre vélo ici et longez la plage, face au vent du nord, jusqu'à l'estuaire du Zwin, d'où vous pouvez voir la plage de Cadzan aux Pays-Bas et, par beau temps, la presqu’île de Walcheren bordée par la mer du Nord et l'Escaut occidental.

Le Zwin

Couloir migratoire et aire de repos pour les oiseaux !

Zwin Parc Nature
Carte de la réserve naturelle du Zwin / Kaart Het Zwin (Natuur en bos)

L'envol

Le côté "sauvage" de la mer du Nord

Knokke une fois !

D'un petit village de dunes où couraient les lièvres… à une station chic et huppée

À la fin du XVIIIe siècle, un ingénieur, Pierre-François Lippens, décide d'endiguer le Zoute et les Polders et achète des milliers d'hectares de terrain. Deux villages occupent la région, Knokke et Heist, qui à l'époque vivent principalement de l'agriculture, même si ces dernières années, avec le développement du tourisme sur la côte, Heist attire déjà les baigneurs. Quelques rues sont pavées, un tronçon de digue est construit, l'éclairage public est installé et des publicités paraissent dans les journaux. Knokke, sa plage, son phare...

A la fin du 19ème siècle, avec le succès de la région, plusieurs grands hôtels sont construits (Grand Hôtel, Pavillon du Phare, Hôtel Gresham, etc.). En 1908, la famille Lippens, propriétaire d'une grande partie du village de Knokke, crée la Compagnie du Zoute. Ils décident d'urbaniser une partie de leurs terres pour créer une petite ville balnéaire avec des villas de style anglo-normand avec l'aide de l'urbaniste allemand Hermann-Josef Stübben, proche du roi Léopold II et à qui l'on doit également l'aménagement de l'avenue de Tervuren à Bruxelles, ainsi que les gares de Duinbergen et du Coq.

En 1924, le Zwin est vendu à la Compagnie Immobilière le Zoute. Knokke devient rapidement la station balnéaire la plus populaire de la côte belge. L'urbanisation aurait pu se poursuivre indéfiniment, mais en 1952, Léon Lippens a décidé de protéger 150 hectares de ses terres, qu'il a transformées en la toute première réserve naturelle de Belgique. Le Zwin a ensuite été repris par la Communauté flamande. Depuis, d'importants travaux ont été réalisés entre 2013 et 2019, notamment l'élargissement de la plaine. Après des siècles de récupération des terres, le processus de dépoldérisation a récemment commencé, avec 120 hectares de terres agricoles rendus à la mer.

Hermann Josef Stübben - Stadtplaner (1845-1936) (Rheinische Geschichte)
Après Lippens, Nellens

Mais la famille Lippens n'est pas la seule à avoir laissé son empreinte dans l'histoire de Knokke. En 1924 également, la zone de la plage Albert est aménagée et une nouvelle digue est construite. Un certain Joseph Nellens, banquier de métier, fait construire une luxueuse résidence sur les rives du lac de la Victoire, le Pavillon. Sous son impulsion, un casino est également ouvert en 1930. Un hôtel encore plus luxueux est construit à la place du Pavillon "La Réserve".

Les stars y séjournent, de Frank Sinatra à Dalida, de Marlene Dietrich à Adamo. Le casino fait également office de théâtre et l'affiche est souvent prestigieuse. Avec sa salle Magritte et ses fresques peintes de la main du maître en 1953, il brille de mille feux. On y vient pour applaudir Maurice Chevalier ou Joséphine Baker. Le casino accueille aussi les plus grands peintres : Magritte bien sûr, mais aussi Delvaux, Picasso, Man Ray, Dali, Chagall, Ernst, César...

Mer du Nord